Choisir un prêt hypothécaire à taux variable, est-ce opportun ?

Choisir un prêt hypothécaire à taux variable, est-ce opportun ?

Date de publication : 16 Jul 2019

Le prêt hypothécaire se décline essentiellement sous deux formules, une formule à taux fixe et un prêt à taux variable. On conseille souvent aux emprunteurs d’opter pour un taux fixe. Toutefois, se tourner vers un taux variable n’est pas dénué de tout sens. Comment fonctionne un prêt à taux variable, quels sont ses avantages et quand faut-il opter pour un taux variable ?

Comment fonctionne un prêt à taux variable ?

Pour la version classique du prêt hypothécaire, le taux est fixe. Cela signifie qu’il reste inchangé pendant toute la durée du contrat. A l’opposé, un prêt à taux variable est destiné à être révisé périodiquement, généralement tous les ans. A la date d’anniversaire du contrat, la banque revoit le taux d’intérêt du prêt en fonction de certains indices dont l’EURIBOR. En fonction de ce dernier, le taux du prêt peut être revu à la hausse ou au contraire baissé. Concrètement, si le taux du marché baisse, le taux du prêt diminue également. Mais s’il est en hausse, le taux du prêt va nécessairement augmenter. La formule à taux variable est une lame à double tranchant.

Quels sont les avantages de cette formule ?

En principe, les taux pratiqués pour les prêts à taux variable sont toujours moins élevés, du moins dans les premières années. Cela permet à l’emprunteur d’économiser des centaines, voire des milliers d’€. Ces dernières années, aucune hausse du taux du marché n’est intervenue. Au contraire, de nombreuses baisses successives ont permis aux emprunteurs de bénéficier d’un prêt particulièrement avantageux. Attention toutefois car la banque centrale européenne a d’ores et déjà annoncé la reprise de son taux directeur qui pourrait faire repartir les taux à la hausse.

Comment limiter les risques ?

Le risque principal avec une formule de prêt à taux variable est l’augmentation du taux. Il est d’ailleurs nécessaire de réaliser une projection préalable de la santé future du marché financier.  Bien évidemment, c’est loin d’être évident. Toutefois, vous pouvez vous fier aux experts et courtiers en crédit dont la mission est justement de prédire les perspectives d’évolution du marché. D’autre part, n’ayez pas trop de crainte puisque l’augmentation des taux est strictement encadrée par la loi. Si hausse il y a, elle ne peut pas excéder le double du taux actuel. Certains établissements de crédit insèrent également dans leur contrat une clause qui limite la hausse du taux. C’est la formule de prêt hypothécaire à taux variable capé. Enfin, les emprunteurs ont également la possibilité d’opter pour une formule accordéon qui consiste à réajuster la durée du prêt en fonction du taux appliqué. Avec un taux qui augmente, la durée du crédit est automatiquement rallongée pour que les mensualités restent inchangées.