Les conseils d’un courtier immobilier sont indispensables

Les conseils d’un courtier immobilier sont indispensables

Date de publication : 04 Jul 2017

Tout particulier rêve d’acquérir un logement. Le financement de l’achat se fait par l’acquisition d’un crédit immobilier. C’est une opération assez lourde parfois parsemée d’embûches. Il faut demander absolument l’aide d’un professionnel expérimenté. Il s’agit du courtier immobilier.

Le courtier connait le secteur immobilier

Pour réussir le projet d’achat, le courtier immobilier met à la disposition de l’emprunteur sa connaissance du secteur et son carnet d’adresses. Il est rompu aux arcanes juridiques et bancaires de l’immobilier.

Le courtier maitrise les rouages et les astuces pour obtenir le crédit bancaire. Il identifie l’organisme prêteur qui convient au profil de l’emprunteur.

Le courtier n’alourdit pas le coût de l’opération

20% des opérations immobilières passent par un courtier avec plus de 50% en Angleterre. C’est encore peu. Cela est expliqué, sinon par l’ignorance du rôle du courtier, du moins par la persistance des préjugés. Non, l’apport du courtier n’alourdit pas le coût de l’opération. Les conseils de ce professionnel permettent de réaliser des économies en dépenses et en temps. Il sait immédiatement où commencer et quelles portes frapper. Il connait les documents à fournir, les formulaires à remplir. Il maitrise les types de crédit et les frais liés à l’achat d’une habitation.

Le courtier professionnel est habilité par l’Etat

Parmi les avantages de l’emprunteur, figure le savoir-faire du courtier. Il accompagne l’emprunteur jusqu’à l’obtention du crédit. Il négocie presque tout. Cela inclut l’assurance-emprunteur qui doit être pas chère. Le courtier aide l’emprunteur à simuler la demande de crédit et à comparer les offres. Sur ses conseils, l’emprunteur choisit la meilleure offre aux meilleures conditions dont le TAEG le plus bas. Le courtier professionnel est reconnu par l’Etat. L’emprunteur doit le vérifier.

Le courtier est commissionné par les banques avec lesquels il est partenaire pour 1% du prêt contracté. Il existe aussi de nombreux sites de crédit spécialisés. Ils peuvent jouer ce rôle de courtier.