Le crédit immobilier qui finance votre logement

Le crédit immobilier qui finance votre logement

Date de publication : 06 Jul 2018

Pour financer un projet aussi conséquent que l’acquisition d’un logement, il vous faut impérativement recourir à un crédit immobilier tel qu’un prêt hypothécaire. Le crédit hypothécaire en Belgique concerne plus de 80% de la population. Malgré qu’il soit aussi fréquent, ce crédit immobilier reste toutefois mal connu. Bon nombre d’entre nous ignorent ce qu’implique un prêt hypothécaire, les frais de notaire, la quotité d’emprunt qui détermine le montant du prêt. On vous aide surtout à trouver la solution la mieux adaptée en fonction de votre situation et à trouver le meilleur taux hypothécaire.

Les différentes formules de crédit hypothécaire

Il existe une large variété de crédit hypothécaire, crédit à taux fixe, à taux variable, mais aussi le prêt hypothécaire sans apport, le crédit hypothécaire 125.

Crédit hypothécaire à taux fixe et à taux variable

Le crédit à taux fixe est un crédit dont le taux reste inchangé pendant toute la durée du crédit. C’est la formule du prêt hypothécaire la plus sécurisante puisque vous savez dès le départ ce que vous allez payer et vous honorez une mensualité constante.

A l’opposé, vous avez le crédit à taux variable, un crédit dont le taux est révisé périodiquement selon les aléas du marché financier. L’avantage avec cette formule est que vous bénéficiez systématiquement de la baisse des taux sur le marché hypothécaire. Vous pouvez donc réaliser quelques économies. Toutefois, en cas de hausse sur le marché, vous en serez pénalisé.

Lorsque le taux est élevé au moment de la souscription du prêt, il est plus intéressant d’opter pour un taux variable afin de bénéficier de la prochaine baisse. Quand le taux est déjà bas, restez sur un taux fixe pour vous mettre à l’abri de toute hausse.

Le prêt hypothécaire 125

Il s’agit en réalité d’un emprunt sans fond propre. Dans la formule classique, vous devez constituer un apport personnel pour financer les frais accessoires, les émoluments du notaire et les droits d’enregistrement pour l’inscription d’hypothèque. Avec la formule 125, tous ces frais seront pris en charge par le crédit.

Toutefois, le terme 125 reste la plupart du temps une simple expression, les prêteurs limitant le crédit à 100% ou 110% avec une précision sur les frais couverts par le crédit. Il est fort probable que vous deviez supporter d’autres charges comme l’assurance solde restant dû.

Remarque : il existe également une autre alternative pour emprunter sans apport, la souscription d’un prêt pour financer l’acompte.

Le prix du crédit hypothécaire

C’est principalement la durée du crédit qui va déterminer le prix global de ce dernier. Une durée plus longue implique un coût global plus élevé. En contrepartie, vous payez des mensualités plus faibles mais plus longtemps. A l’inverse, le crédit le plus court est le moins cher, mais avec des mensualités très élevées. Le choix dépend finalement de votre capacité de remboursement.

Frais de notaire, assurance, ces frais doivent également être considérés lors du calcul du prêt. Pour mieux visualiser le prix de votre prêt hypothécaire, référez-vous au TAEG ou taux effectif annuel global, un taux qui reprend le taux de base mais aussi tous les frais afférents à l’ouverture de crédit. Le TAEG est le taux de référence pour savoir si une offre est adaptée à votre situation financière.

Conseils pour toute souscription de prêt hypothécaire

Le conseil le mieux avisé à vous adresser pour souscrire un prêt hypothécaire aux meilleures conditions est de toujours recourir à un comparateur de crédit. Réalisez également une simulation de prêt hypothécaire pour faire le calcul de remboursement en fonction de votre capacité d’endettement. Le résultat fournit par ces outils en ligne restent des devis et ne vous engagent en rien. Ils sont surtout gratuits avec un gain de temps considérable.