Le déroulement d’un prêt immobilier ?

Le déroulement d’un prêt immobilier ?

Date de publication : 11 Apr 2017

Le crédit immobilier est une étape essentielle qu’il faut franchir pour tous ceux qui aspirent à devenir propriétaires. L’obtention de cet apport financier est primordiale dans l’achat d’un logement,  l’exécution d’opérations d’investissement locatif, la construction d’une maison ou la réalisation de travaux de rénovation ou de réparation de l’habitat. Ceux qui veulent franchir le pas de l’emprunt immobilier doivent connaître les différentes étapes qui en assurent la réussite.

Les travaux préliminaires à l’opération d’emprunt

Pour que le dossier de crédit immobilier soit le plus crédible possible, il faut le constituer avec le plus grand sérieux pour ne laisser aucun détail qui puisse conduire à son rejet par la banque. En amont, il faut d’abord déterminer le projet prévisionnel et le faire avec le plus de réalisme possible afin que les opérations envisagées cadrent avec les revenus réels qui doivent permettre la réalisation de ce projet.

Pour ce faire, il est essentiel de bâtir un projet solide qui tienne compte du marché actuel, de la capacité d’emprunt et de déterminer la nature de l’investissement à faire. Rechercher le bien immobilier est, également, une étape à ne pas brûler. Doit-on s’adresser directement à un particulier, éplucher les petites annonces ou s’adresser à une agence immobilière ? Le recours au notaire est important car celui-ci est à même de conseiller et d’aider à choisir le logement et à négocier son prix.

La signature de l’avant-contrat est un document où le prix d’achat est inclus, de même le moyen de financement et la durée de validité de l’offre d’achat, entre autres. Un engagement ferme et réciproque constitue ensuite le compromis de vente.

Il faut ensuite trouver le meilleur financement, c’est-à-dire le plus avantageux pour l’emprunteur. Parmi les prêts immobiliers à étudier figurent le Prêt à Taux Zéro, le Prêt Accession Sociale, le Prêt Conventionné, Prêt CEL et PEL, etc.

Les conditions dont il faut tenir compte

A la soumission du dossier à la banque, un accord de principe est fait. Il faut attendre la confirmation de l’organisme de caution ainsi que l’assurance pour que cet accord soit définitif. Ce dossier doit contenir un certain nombre d’éléments :

–              Les derniers avis d’imposition sur le revenu

–              Les dernières fiches de  salaire

–              La preuve du montant de l’apport personnel

–              La copie du compromis de vente, etc.

La banque demande une garantie sur le bien financé, celle-ci peut revêtir quatre formes : l’hypothèque, l’IPPD, la caution ou la caution mutuelle fonctionnaire.

L’accord de la banque

Quand le dossier est accepté, il est soumis au service d’édition des offres de prêt, étape qui prend plusieurs semaines. La banque adresse alors gratuitement une offre préalable de crédit à laquelle l’emprunteur a 10 jours pour répondre. Il faut tout de même savoir que le contrat ne devient définitif qu’à trois conditions :

–              L’achat immobilier envisagé doit être réalisé dans les 4 mois qui suivent

–              L’assureur doit accepter donner une garantie

–              L’emprunteur doit prouver qu’il a obtenu les autres prêts contractés pour financer le projet.