Mieux gérer son budget pour l’achat de sa première maison

Mieux gérer son budget pour l’achat de sa première maison

Date de publication : 18 Jun 2019

Le prix de l’immobilier ne cesse de grimper. Cela n’empêche pas les Belges d’investir dans la pierre. Ceux qui débutent dans l’achat d’une maison se demandent souvent que prévoir pour ne pas s’attirer des ennuis. Les instructions suivantes vous seront d’une aide précieuse si vous parvenez à les suivre :

L’importance de l’apport financier

On arrive plus ou moins difficilement à acquérir une maison sans passer par le crédit immobilier. Le prêt hypothécaire est le moyen le plus courant pour cela. Or, qui dit prêt hypothécaire dit apport personnel. L’apport personnel est une contribution financière au crédit. Si vous voulez être sûr d’obtenir l’accord de votre banquier pour un crédit logement, contribuez à hauteur de 20 % de la valeur du bien. Vous réduirez ainsi vos mensualités. D’ailleurs, les organismes de prêt n’acceptent pas de vous prêter la totalité du prix d’achat de votre maison. Cependant, ils acceptent volontiers de vous dénicher le crédit hypothécaire qui vous convient après avoir examiné votre capital et votre taux d’endettement.

Ne pas négliger les frais supplémentaires

Il faut que vous soyez en mesure de payer les frais d’administration de votre dossier ainsi que les frais du notaire, parce que ces genres de dépenses ne sont pas considérés dans le crédit immobilier. Beaucoup pensent que ce sont des dépenses minimes, mais en faisant la somme, cela donne à réfléchir. Donc, dès que vous êtes averti, prévoyez-en. Ajoutez à ces dépenses les frais de déménagement et les frais inhérents à la nouvelle habitation, comme les primes d’assurance, la facture d’énergie et le précompte immobilier.

Le montant que vous pourrez rembourser

En théorie, il ne faut pas dépasser le tiers de l’ensemble de vos revenus pour vos mensualités, intérêts et frais compris, quoiqu’actuellement, on constate des sommes fort élevées à titre de remboursement des crédits en Belgique. La raison de ces montants élevés est le nombre croissant de jeunes qui sollicitent un prêt pour acquérir leur habitation. Ces jeunes gens représentent 15 % des Belges. Ils remboursent mensuellement au-delà des 1 100 € d’après le rapport annuel des tendances du marché immobilier établi par l’entreprise de construction Blavier. Alors, vous, vous n’êtes pas aussi jeune ? Autant faire preuve de prudence dans votre gestion budgétaire. Le quart des Belges estime d’ailleurs qu’une mensualité située entre 600 et 800 euros est convenable.

Un conseil pour terminer : prenez la somme de vos frais supplémentaires, additionnez-les au montant de votre crédit immobilier et vous verrez ce que vous devez dépenser en somme. N’oubliez pas toutefois de réserver un certain montant pour les imprévus.