Recommandations avant d’acheter un bien immobilier

Recommandations avant d’acheter un bien immobilier

Date de publication : 11 May 2017

Un particulier profite de la bonne conjoncture pour acheter. Il a donc ciblé un bien immobilier qui lui plait énormément.

Avant de signer l’acte de vente et de s’engager, il doit cependant effectuer, en amont, quelques démarches utiles et obligatoires. L’achat d’une habitation s’inscrit dans le long terme.

Vérification de l’état général de l’habitation

S’informer de l’état général de l’habitation à acheter est un impératif. C’est un droit et c’est même le devoir du futur propriétaire avant la remise définitive des clefs.

L’acheteur doit se rendre sur les lieux. Il est tenu de tout vérifier, centimètre carré par centimètre carré. Il doit identifier tous les défauts cachés. Ces défauts généreront des dépenses. Il faut vérifier la toiture, les murs, le parquet ou le sol. Il ne doit pas oublier de contrôler l’état des plafonds, l’installation électrique, le système de chauffage et la plomberie.

Dans la foulée, il doit vérifier les mesures de chaque pièce. Il faut qu’elles soient conformes à celles mentionnées dans le contrat de vente. L’acheteur peut confier ce travail à un diagnostiqueur mandaté. Ce diagnostiqueur est responsable. Il prend à sa charge les erreurs d’évaluation.

Visite du quartier d’implantation

Après avoir effectué le tour de la propriété, il faut visiter aussi le quartier dans lequel l’habitation est implantée. Il doit correspondre à la description donnée par le vendeur. Le prix du bien doit être justifié par l’l’environnement et le cadre. Le futur propriétaire doit vivre dans ce quartier. Il y circule. Il y fait ses achats. Il emmène ses enfants à l’école. Plusieurs questions doivent avoir des réponses claires et rassurantes ; la sécurité est-elle assurée ? y a-t-il un bon voisinage ? Le quartier est-il calme ?  Parmi les points à faire avoir figure l’accessibilité aux moyens de transports et aux grands centres commerciaux. Il est bon de vérifier auprès des autorités si les travaux réalisés par l’ancien propriétaire sont bel et bien effectués.

Le futur acheteur s’assure du prix. L’évaluation se fera à partir de la visite des lieux et des réparations à effectuer. Il est bon de comparer le prix proposé avec le prix en cours dans le quartier. L’acheteur doit vérifier que les frais annexes soient bien intégrés dans le prix de la transaction. Cela comprend les frais de notariat (à la charge de l’acheteur) et les frais d’agence entre 3% et 10%%.