Un prêt hypothécaire peut-il servir à l’achat d’un bien à l’étranger ?

Un prêt hypothécaire peut-il servir à l’achat d’un bien à l’étranger ?

Date de publication : 10 Dec 2019

Posséder une maison à l’étranger pour y passer ses vacances est une perspective très séduisante. Ou encore pour en faire une location afin de dégager des revenus supplémentaires, c’est une idée qui possède bien des avantages. Justement, comment réaliser un tel projet ? Un prêt hypothécaire peut-il financer un bien qui se trouve dans un autre pays ? Tout de suite des éléments de réponses.

Tout d’abord, c’est quoi un prêt hypothécaire ?

Quand vous faites un prêt hypothécaire, on parle donc directement d’immobilier. En effet, une hypothèque c’est une entente tacite entre vous et votre banque pour l’achat d’un bien (habitation ou local). Quelle est donc la garantie que vous offrez à la banque pour obtenir les fonds ? C’est votre nouvelle acquisition immobilière qui sert de garantie, c’est cela une hypothèque.

Ce qui signifie aussi qu’en cas de défaut de remboursement, la banque peut saisir légalement votre bien pour couvrir le reste à payer dû. C’est un produit financier que les banques refusent rarement, car, au bout du compte elles en sortent toujours bénéficiaires.

Est-ce que cela permet de devenir propriétaire à l’étranger?

Si la maison de vos rêves se trouve sur le territoire européen ; c’est-à-dire dans un pays membre de l’Union européenne ; ou bien ailleurs dans le monde, un prêt hypothécaire peut très bien financer l’achat. L’une des conditions pour que cela soit valide c’est que le pays où le bien se trouve ne soit pas un pays en guerre.

Sachez aussi qu’une expertise est toujours conseillée. En effet même si votre organisme de prêt ne vous impose pas de réaliser une évaluation du bien, l’avis d’un expert est toujours judicieux pour déterminer avec précision la valeur réelle de votre achat. C’est aussi un excellent moyen pour éviter les arnaques éventuelles. La prudence est donc de mise.

Un crédit hypothécaire nécessite-t-il des garanties ?

Pour prévenir les risques de non-remboursement de crédit, il est normal que les banques prennent donc des mesures afin de « garantir » les fonds qu’elles vous donnent. Dans le cas de la Belgique par exemple, une hypothèque de second rang est placée sur le bien situé en territoire belge si vous avez une hypothèque en cours.

Pour cela, il faut que le montant déjà remboursé de votre précédent prêt soit supérieur ou égal au nouvel emprunt que vous souhaitez. Si ce n’est pas le cas, vous avez toujours l’option du regroupement de crédit.

Si vous possédez une maison en Belgique et que la valeur du bien que vous voulez obtenir à l’étranger ne dépasse pas les 100% du bien en territoire belge, alors vous aurez une hypothèque de premier rang sur votre maison belge.

En général, l’achat d’un bien immobilier en territoire étranger s’accompagne toujours d’un passage chez le notaire et du règlement des frais annexes comme les frais d’acte de crédit par exemple. Vous pouvez tout à fait intégrer ces coûts dans votre nouvel emprunt afin de vous faciliter la vie !